Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

unpasenavant.over-blog.net

unpasenavant.over-blog.net

Les aventures de Mélanie et Grégory au bout du monde


Adelaide Hills,....., Great Road Ocean

Publié par unpasenavant sur 23 Février 2013, 05:30am

Catégories : #L'Australie

Great Road

 

Nous partons pour Adelaide Hills dans l’espoir d’y faire les vendanges. Pas de chance, nous arrivons trois semaines trop tôt. Comme d’habitude! Mais nous ne désespérons pas et partons pour la Barossa Valley, région réputée pour ces bons vins, là où nous sommes certains que les vendanges ont débutés.

 

 

 Nous frappons une fois de plus aux portes : « salut, file nous un boulot, please», en vain… On nous explique que depuis quelques années, les machines ont peu à peu remplacées les hommes. « Quoi ?!! Mais c’est pas comme ça qu’on fait du bon vin !! Pfff… ». Bon…. Tout ça pour vous dire que nous n’avons  pas de boulot…. Le stress du début ayant disparu, nous relativisons : « oh et puis après tout, pourquoi travailler ? On est bien comme ça, non ? Allez, profitons de notre voyage et advienne que pourra ! ». C’est donc sur ses bonnes paroles que nous poursuivons notre route.

Nous passerons la nuit dans le bush, en compagnie d’allemands qui, il faut bien le dire, se sont littéralement incrustés, nous faisant raté un ciel étoilé splendide. Dommage !

 

Direction, la cote Sud de l’Australie. Commençons tout d’abord par la Fleurieu Peninsule. Halte à Port Eliott et Victor Harbor ou nous nous promènerons sur la Granite Island dans l’espoir de voir les plus petits pingouins au monde. Il parait qu’ils sont en voie de disparition… En effet, nous n’en verrons pas! Bon, il faut normalement attendre le crépuscule pour les apercevoir. Mais on nous n’avons pas le temps !! Car nous avons contacté John, notre premier employeur (celui des pommes), et il nous propose du travail. Comme quoi...Nous avons donc dix jours pour faire la cote.

 

Nous partons pour les terres aborigènes. La route étant interrompue plusieurs fois par de l’eau, nous devons emprunter deux ferrys qui nous transportent de l’autre coté de la rive. Amusant comme moyen de transport ! Nous passerons la nuit dans une réserve naturelle d’oiseaux, (pélicans, cygnes noirs,…) dans une sorte de lagon, profitant également d’un très beau coucher de soleil. Gregory apercevra là-bas deux serpents. (Mélanie, elle, préfère les ignorer et ne les voit donc pas).

Nous nous arrêterons ensuite au dessus de Kingston, où Grégory  pêchera : « tu préfères de la baleine ou du dauphin pour le diner ? » Finalement, ça sera du saumon. C’est pas mal non plus…

 

Nous découvrons de magnifique endroits : la plage « 28 Miles Crossing », plage extraordinaire, isolée du monde, eau transparente,  dunes de sables blanc, des coquillages de toutes les couleurs à ramasser à la pelle, un décor vraiment unique, à voir absolument si vous passez dans le coin…

 

Puis nous faisons une halte à Robe, connu pour son grand obélisque perché sur les rochers, les vagues venant s’y éclater dessus. Nous ferons plusieurs arrêts en chemin afin d’admirer de splendides paysages. L’eau ici, est turquoise, de petits ilots nous faisant parfois face, les rochers devenant de temps en temps abrupts.

 

Nous arrivons à Beachport. Et là, comment dire… ça devient n’importe quoi ! La journée commençait mal. Tout d’abord, nous avons oublié le chargeur solaire de piles, qui était sur le capot de la voiture. « Tiens, c’est quoi ce bruit ? Oh, surement une canette dans le coffre, roule ma poule».  A moins que ce ne soit notre chargeur solaire qui s’est envolé… Tant pis ! Nous arrivons donc à Beachport. Une jolie plage nous fait envie mais une route de sable nous barre le chemin. Et oui, comme beaucoup d’autres endroits, cette route est impraticable par les 2 roues motrices ! « Mais si, ça passe ! » insiste Grégory. « Non, pas du tout, je te préviens, je ne pousse pas… », répond Mélanie. « Allez, j y vais ». 2-3 petits coups de Klaxon glorieux et voilà Grégory coincé dans le sable…  1h d’effort à creuser, à pousser, à perdre un bout du cric dans le sable (qu’on retrouvera la nuit venue) et nous voilà enfin sur la jolie plage ! Nous assistons à ce moment là, à un très beau coucher de soleil, semblable à une peinture à l’huile tant les couleurs sont belles.

 

 Ce n’est pas tout ça mais il est impossible de repasser par l’allée de sable. Un parking de bateaux donne accès à la plage mais celui-ci est fermé par une grande barrière, avec chaine et cadenas. Bien entendu, le lendemain, c’est le we et ils ont annoncé de la pluie ! No stress, nous verrons bien. Et en effet, le lendemain, un gentil monsieur est venu nous libérer de notre prison de sable. Ouf !

 

Nous continuons notre périple par la visite de Mount Gambier et de son skinhole (grotte) au coeur même de la ville puis escaladons le Mount Shunk, volcan endormi. (C’est une région de volcans). Le cratère est impressionnant et la vue porte loin ! « Oups, d’ailleurs c’est tout noir et ça arrive sur nous…  Cours !!!! Ou rouuuule !!!»

Nous faisons une halte à Port Mcdonnell (sous la pluie, dommage) et dormons à Nelson, à coté d’une rivière qui débouche non loin de là, sur la mer. C’est dans ce petit havre de paix que nous verrons un phoque s’amuser et chasser dans l’eau. Quelle surprise !

 

Nous partons ensuite faire une grande ballade à Cape Bridgewater, dans l’espoir de voir une colonie de phoques (360 au total!). Nous en verrons quelques-uns seulement. Mais c’est déjà incroyable ! Nous verrons aussi les curiosités du coin, la petrified forest, le wholehole et la ferme d’éolienne. Halte à Portland puis à Portfairy où nous nous baladerons sur l’ile où se dresse son joli phare blanc et rouge ainsi que le long du port. Cette ville est un havre de paix. Elle a d’ailleurs gagné la médaille d’or de la meilleur ville où il fait bon vivre, (ou un truc comme ça), avant deux autres petites villes d’Ireland. Une fois de plus, nous mangerons du poisson pour le diner (merci Gregory !). Cette cote est réputée pour les langoustes mais avec une canne à pêche, c’est compliqué… nous nous contentons donc de bons poissons bien frais !

Promenade à Town Hill, une réserve se trouvant à l’intérieur d’un volcan endormi. Nous y verrons un koala, complètement stone ("ouaiii man, c’est trop bon les feuilles d’eucalyptus"), perché dans son arbre, à seulement 3m de nous. « Vas-y Mel, vas le chercher ! »

 

Il est à présent temps d’aller sur la Great Ocean road ! La cote est réputée pour être l’une des plus belles cotes du monde. Nous la débutons et nous arrêtons à la plupart des points de vue. En effet, le paysage est chouette. De grands rochers se dressent dans l’eau, face à nous. Le petit problème, c’est que c’est très touristique. Des centaines de personnes ont eu la même idée que nous. De plus, les chemins balisés et les clôtures dénaturent un peu le paysage. Même si le paysage est vraiment joli, nous sommes un peu déçu, cela enlève un peu la magie du décor. Nous ferons les « 12 apôtres », certainement le lieu le plus connu de la Great Road Ocean. Et le plus touristique ! C’est un peu le Disneyland des asiatiques. Incroyable ! On peut à peine marcher, les gens vous bousculent presque pour prendre des photos. Des hélicoptères touristiques ne cessent de s’envoler et d’atterrir. « Vite ! Partons d’ici! ». Ce ne doit pas être la meilleure période pour venir ici !

 

 Nous dormirons près d’une foret d’eucalyptus, à Cape Otway, où se trouve de nombreux koalas. Nous en verrons plusieurs dont un, la nuit venue, marchant le long de la route. Mélanie tenta l’approcher et de lui faire un câlin mais ne réussit pas. Le lendemain, nous faisons un arrêt sur une plage, où se trouvent de nombreuses étoiles de mer, de toutes les couleurs !

 La fin de la Great Road Ocean est bien plus verte et plus sauvage. La route passant tout le long de la cote, il est difficile de s’y arrêter.

 

Nous terminerons notre périple par la petite péninsule se trouvant au sud de Melbourne. Quel plaisir de se baigner dans l’eau transparente ! Demain, nous visiterons une nouvelle City : Melbourne !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Ah!Le meilleur test de vie commune qui soiT!Si vous résistez BRAVO!<br /> Nous on aime bien vous imaginer coincés dans le sable parceque nous c'est pareil mais....avec la neige<br /> sauf qu'au bout du chemin il n'y a pas de plage!<br /> Bon courage et gros bisous
Répondre
G
<br /> <br /> Oui pour le moment ça va ! Enfin faudrait pas s'ensabler tous les ours non plus !!<br /> <br /> <br /> Tu vas devoir prendre un scooter des neiges en attendant, ou alors un traineau ! Ici ils ont de beaux 4x4 !<br /> <br /> <br /> Tout va bien, là on bosse ... enfin ! Et on commence à préparer ... LA NOUELLE ZELANDE !<br /> <br /> <br /> <br />

Archives

Articles récents